Holy Lama Ayurvedic Massage Oil Relaxation - Coeur d'essences

Holy Lama Ayurvedic Massage Oil Relaxation

Prix normal
€8,90
Prix réduit
€8,90
Prix normal
Épuisé
Prix unitaire
par 
Taxes incluses. Frais d'expédition calculés lors du paiement.

Eucaluptus et basilic sacré

L'huile de massage ayurvédique Holy Lama Naturals, Relaxation est un mélange unique d'huiles et peut être utilisé pour le massage ou comme huile corporelle quotidienne.
Notre mélange unique d'huiles essentielles aide à calmer et à détendre le corps, l'esprit et l'esprit.
L'odeur du romarin, du basilic et de l'eucalyptus vous procure une expérience sereine.

Ingrédients
INCI: huile de graines d'Helianthus annuus, huile de graines de sésamum indicum, huile de cocos nucifera, huile de Prunus amygdalus dulcis, huile de graines de Simmondsia Chinensis, tocophérol, huile de lavandula angustifolia, huile de feuille de Rosmarinus officinalis, huile de feuille d'eucalyptus globulus, huile de menthe pipérita, Linalool, Eugenol.

Naturel - Durable - Commerce équitable
Les produits de Holy Lama sont principalement fabriqués à partir d'ingrédients naturels, évitant l'utilisation de produits chimiques ou synthétiques. Dans la mesure du possible, nous utilisons des matériaux durables pour l'emballage. Au cours de la fabrication, moins de 1% de gaspillage est produit, et tous les déchets sont utilisés comme combustible ou aliments pour bétail, notre empreinte carbone est donc exceptionnellement faible!
Les matières premières utilisées pour la fabrication proviennent principalement des agriculteurs locaux du Kerala et du reste de l'Inde, s'appuyant sur plus de sept décennies de relations solides avec les agriculteurs. L'entreprise fonctionne selon un principe sans crédit, ce qui signifie que tous les agriculteurs et les fournisseurs de matières premières sont payés immédiatement. L'usine paie des salaires équitables au personnel et des prix équitables aux agriculteurs.

L'entreprise féminine
Holy Lama Naturals est reconnue au Kerala comme une entreprise féminine approuvée par le gouvernement, où plus de 80% des travailleurs d'usine sont des femmes. La plupart viennent de milieux défavorisés (c'est-à-dire veufs ou abandonnés par un partenaire).